FINANCER SON BESOIN DE TRESORERIE

Les principaux outils de financement de la trésorerie sont des financements courts termes bancaires classiques :

 

–        Le découvert ou concours de caisse : ce type de financement du besoin de trésorerie est souvent très limité car offrant peu de garanties pour le prêteur, on parle généralement de risque en blanc.

–        Les lignes d’escompte de traites : malgré des lignes souvent conséquentes et adaptées au besoin de trésorerie de l’entreprise, l’abandon de ce moyen de paiement au profit du virement a fortement limité l’intérêt de ces lignes de financement de trésorerie car les traites mobilisables  y sont insuffisantes, voire nulles dans certaines entreprises et secteurs d’activité.

–        Le financement loi Dailly : c’est un financement de créances commerciales avec souvent une notification émise auprès des clients pour offrir de plus grandes garanties au préteur.  Toutefois ce type de financement, mis en place au départ pour amener de la trésorerie aux entreprises travaillant avec le secteur public, est mal adapté si les créances ne sont pas réglées à l’échéance comme c’est souvent le cas.

–        Le crédit de campagne : ce type de financement est adapté aux entreprises ayant une activité avec une forte saisonnalité et justifiant d’un besoin de trésorerie cyclique.

 

Le bouleversement des modalités de paiement des entreprises et le décalage croissant des délais de règlement ont entrainé des problématiques de financement de la trésorerie qui  souvent ne peuvent plus être financées par des lignes de court terme classiques ou sans une exigence de cautions importantes pour satisfaire  son besoin de trésorerie.